top of page

L'IA et le recrutement - La vision d'AimSee

Dans un récent article, la fiction AimSee était évoquée à l’occasion du troisième anniversaire de sa parution. La confrontation des visions d’avenir illustrées par le livre avec notre réalité d’aujourd’hui est pleine d’enseignements. Chapitre par chapitre, qu’apprend-on ? Et que peut-on à nouveau imaginer pour le futur, dans 3 ans ?


Dans ces lignes nous nous intéressons au premier chapitre qui met en scène Carla, une consultante très courtisée, chassée par une entreprise de services numériques mobilisant des ressources innovantes pour la convaincre de les rejoindre. Il se trouve que dans l’exercice de sa mission du moment, elle ressent une profonde nostalgie des voyages et un désir de changement. On comprend que son environnement de travail est de plus en plus monotone et elle a peur que son employabilité s’érode. Inspirée par un intérêt soudain pour l'intelligence artificielle, elle s'inscrit à un programme de formation intensive, sans mesurer pleinement les conséquences de cette décision sur son emploi du temps certes monotone, mais aussi très chargé. Elle lutte pour équilibrer travail, étude et vie personnelle tout en cherchant à répondre à un appel intérieur vers quelque chose de nouveau et d’audacieux.

Un homme travaille avec une intelligence artificielle. On peut imaginer qu'ils peuvent l'aider à faire de la veille technologique plus efficacement.
Quizz : la sérendipité ?

On comprend petit à petit qu’en réalité son futur employeur, qu’elle ne connait pas encore, est l’auteur et le promoteur du programme de formation qu’elle a choisi. On devine que grâce à une utilisation judicieuse de l’IA, il a qualifié avec une précision redoutable les aspirations de sa cible et décidé d’avoir recours à un procédé inédit pour établir le contact avec elle. On imagine que le cursus est construit sur mesure pour répondre à ses attentes, le prix étant positionné au bon niveau pour que la décision d’achat soit immédiate. Or l’important n’est pas la marge que l’entreprise peut réaliser en vendant son programme de formation, même si une bonne surprise de ce côté-là peut être bonne à prendre, mais l’opération séduction centrée sur un profil-clé. Le modèle économique de cette initiative repose surtout sur une comparaison avec le coût d’un processus de recrutement traditionnel.


Dans AimSee il y a une histoire, mais il y a aussi l’effet tremplin qui projette le lecteur dans une envie de créer sa propre application de l’IA. C’est ce que l’on appelle la sérendipité (cf quizz ci-dessous).


Un petit quizz ?


Que signifie le mot Sérendipité ?

1. L’absence de sérum pour traiter une morsure d’animal venimeux.

2. La production d’une série vidéo pour promouvoir un produit.

3. Un phénomène d’association d’idées stimulant la créativité.

4. Une région d’Afrique propice à l’émergence de startups à succès.

5. Une méthode scientifique rigoureuse d’innovation.

6. Une technique de gestion du temps.


Découvrez la bonne réponse en déroulant ceci

Alors, sans hésitation, vous avez bien sûr choisi la réponse 3, Un phénomène d’association d’idées stimulant la créativité. La sérendipité désigne l’action de découvrir quelque chose de manière fortuite ou inattendue, inspiré par une lecture, une conversation, le visionnage d’un film ou un évènement quelconque, sans rapport apparent ou évident avec le fait déclencheur autre qu’un phénomène d’association d’idées. Ce mot traduit l'aspect souvent imprévisible de la découverte et de l'innovation, où une observation accidentelle ou un heureux hasard peut mener à des découvertes significatives. Il est souvent utilisé dans des contextes scientifiques, technologiques, ou dans la vie quotidienne pour décrire la chance de tomber sur une information ou un résultat bénéfique alors que l'on ne s'y attendait pas. Ce n’est donc pas une méthode scientifique rigoureuse d’innovation (la réponse 5 est donc fausse), car la chance joue un rôle significatif dans l’affaire. L’idée est de provoquer une situation où le hasard s’exprime, comme à Cambrai lorsqu’un confiseur a créé ses fameuses bêtises, nom donné à un bonbon né du ratage de la recette d’un autre bonbon. Ce n’est pas non plus une technique de gestion du temps (réponse 6) ; comme on ne sait pas à l’avance quand le déclenchement va se produire, ni quel résultat il va produire (par définition, sinon il ne serait pas créatif), il est délicat de planifier la fin du processus avec précision..


Convergence entre recrutement et formation


L’évolution des compétences recherchées par les entreprises est si rapide qu’il est illusoire de trouver le fameux mouton à 5 pattes par des méthodes traditionnelles. Une mode ancienne, celle des écoles des métiers, créées à une époque de bouleversement technologique par exemple au sein d’EDF dans les années 60, sur fonds d’investissement massif dans le nucléaire, est aujourd’hui remise au gout du jour en exploitant le nouveau potentiel de l’IA. On ne recrute plus, on recrute-forme (on « recorme » ou on « forcrute »). L’apprentissage en ligne explose littéralement (cf par exemple l’article paru sur le sujet en 2022 à l’occasion du World economic forum). Alors que les prévisionnistes tablaient sur un triplement du volume de formations en ligne au niveau global entre 2020 et 2025, en pratique il est intervenu bien plus tôt, stimulé par la pandémie Covid.


L'IA n'est pas seulement en train de transformer la manière dont des cours sont dispensés, mais elle est aussi en passe de devenir un élément central du développement professionnel, offrant une expérience d'apprentissage personnalisée et adaptative qui pourrait un jour remplacer les formes traditionnelles de formation en ligne. L’IA peut offrir des parcours d'apprentissage sur mesure qui s'adaptent en temps réel aux besoins et aux progrès de chaque apprenant. Elle peut analyser les réponses des utilisateurs pour identifier leurs points forts et leurs points faibles, permettant ainsi d'ajuster le contenu pour combler spécifiquement les lacunes identifiées. Cette approche personnalisée est non seulement plus efficace en termes de temps, mais elle est aussi potentiellement plus engagée et motivante pour l'apprenant. Donc séduisante pour le candidat à l’embauche. En extrapolant ce constat, la concurrence entre deux employeurs potentiels se mesurerait à l’aune de leurs capacités respectives à faire grandir, à accroitre l’employabilité.


Inked by Scenent.com


10 views

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page